SPATIAL 20 Ranger de l'Espace, réédition numérotée ARTIMA / DC silver age

EUR 12,00 Buy It Now 6d 15h, EUR 3,50 Shipping, Garantie client eBay

Seller: cousinfrancis (7.588) 99.1%, Location: Cavignac, Ships to: Worldwide, Item: 160838758224 Arnold DRAKE et Jim MOONEY Ranger de l'Espace volume 1 Collection "Spatial" n° 20, 2008 AVERTISSEMENT Merci de votre intérêt pour nos petites réalisations éditoriales. Celles-ci sont réalisées de manière artisanale, avec les moyens du bord : scanner, ordinateur, imprimante laser pour le noir et blanc, imprimante à jet d’encre (avec résine) pour la couleur. La reliure est faite à la main, avec de la toile adhésive. Chaque nouvel album est fabriqué à une quinzaine d’exemplaires, afin d’honorer les souscriptions et premières ventes. Par la suite, de nouveaux exemplaires sont fabriqués (et numérotés en continu) au fur et à mesure des demandes. Les tirages sont limités – en général 26, 50 ou 99 exemplaires, selon. Il n’est pas rare que les albums soient modifiés en cours de tirage : nouvelle couverture, nouveaux scannes de meilleure qualité, compléments ou corrections dans le rédactionnel. Vous bénéficiez toujours de la version la plus récente. Nous ne poursuivons aucun but lucratif. Certains albums, réalisés il y a plusieurs années, ont été vendus à seulement une vingtaine d’exemplaires et, à ce jour, aucun album n’a atteint la limite prévue des 99 exemplaires. Nous ne comptons évidemment pas le temps passé sur ces réalisations ! Nous nous efforçons seulement de couvrir les frais de fabrication et de recherche et acquisition des documents originaux – ce qui n’est pas toujours évident… Un grand merci, à ce sujet, à ceux de nos correspondants qui à l’occasion nous prêtent les trésors de leurs bibliothèques. Nous essayons de tirer de l’oubli des BDs que nous apprécions, à titre personnel, en espérant faire plaisir à des amateurs partageant nos intérêts, nos curiosités. Nous nous efforçons d’éditer des BDs que nous pensons être entrées dans le domaine public – en particulier les réalisations étasuniennes des années 40/50, dont le copyright d’époque court sur 29 ans, renouvelable une fois auprès des services de la Bibliothèque du Congrès, et qui dans leur forme originale (non retouchée par l’auteur) sont libres de droit 58 années après parution. Concernant les francophones, nous essayons autant que faire se peut de retrouver des descendants des artistes ou des ayants droits des éditeurs d’époque – lorsqu’il y en a. Cela étant précisé, si vous avez acheté un de nos albums par correspondance, sans connaître au préalable notre travail « de visu », (en particulier sur des sites comme ebay), vous avez parfaitement le droit d’être déçu par l’aspect très artisanal de nos productions. Un renvoi est alors possible, suivi d’un remboursement du prix de l’album. Nous nous efforçons d’éviter toute situation conflictuelle, et préférons miser sur la bonne foi des uns et des autres. FRAIS DE LIVRAISON, MODALITES DE PAIEMENT ET TOUTES CES CHOSES... L’emballage est très soigné et fortement protecteur. Frais de livraison pour cet objet seul (forfait emballage / frais de dépôt et de port) : 3,50 € (mini-max) IMPORTANT : Envoi en "mini max" ou "colissimo" suivant l'épaisseur du livre ; l'envoi de livres au tarif "lettre" (a forciori "écopli") étant désormais strictement interdit par le règlement de la Poste - voir circulaire de rappel affichée courant juillet 2010 ; les envois en "lettre" présentant une certaine rigidité peuvent être non distribués et retournés à l'expéditeur ; étant professionnel, je n'ai pas envie d'avoir des problèmes avec la Poste en "truandant" sur les tarifs d'expédition... si ça ne vous convient pas, achetez chez des vendeurs moins scrupuleux, mais à vos risques et périls !). Les frais de port sont bien entendu recalculés (et très fortement dégressifs) pour l'envoi de plusieurs livres en un seul paquet. ATTENTION : la Poste du village - qui n'était plus ouverte que le matin et même pas tous les jours - a cette fois définitivement fermé ; je dois désormais faire 20km en voiture aller/retour pour aller poster les paquets ; vous comprendrez aisément que les jours où il n'y en a qu'un ou deux à déposer, je n'y vais pas (vu la perte de temps et le prix de l'essence !) ; toutefois je continue d'y aller au moins tous les deux jours (lundi, mercredi et vendredi). Paiement : Paiement de préférence par chèque (sur une banque française) envoyé à : Francis P. VALERI-DOSTERT 3, Le Canton 33620 CUBNEZAIS Pour nos correspondants à l'étranger : de préférence paiement via Paypal (envoi immédiat) ou paiement par virement bancaire (mais l'envoi ne sera fait qu'une fois mon compte crédité, et ma banque n'étant pas des plus efficaces sur l'international cela peut prendre jusqu'à une douzaine de jours, désolé !). DESCRIPTIF DE CET ALBUM Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 C’est en 1957, à l’occasion d’une réunion de travail de l’équipe éditoriale de DC, qu’est prise la décision de créer deux nouveaux héros de Science-Fiction : Adam Strange et Space Ranger. Le second sera à la fois un personnage de SF – ses exploits seront situés au vingt-deuxième siècle et le conduiront à sillonner la galaxie – et un super-héros traditionnel, avec costume et identité secrète, camarade de lutte et blonde amoureuse, l’un et l’autre étant les seules personnes à connaître la vérité sur sa double vie. Classique. Jack Schiff, un des directeurs littéraires de l’époque, est chargé de développer le personnage. Il fait appel à Edmond Hamilton et Gardner Fox, écrivains et scénaristes réputés dans le domaine de la SF, et au dessinateur Bob Brown. Les quatre premières aventures paraissent en 1958 dans les numéros 15 et 16 de Showcase, le titre dans lequel DC teste ses nouvelles créations aussi bien que les nouvelles versions de certains personnages des années quarante, avant d’en faire éventuellement des séries régulières, voire de lancer un titre spécial. Rick Starr est le fils d’un homme d’affaires puissant, Thaddeus Starr, Président de Allied Solar Enterprises. Rick est le parfait fils à papa désœuvré et pour tout dire un bon à rien ! Seule sa jeune et jolie secrétaire, la très blonde Myra Mason, connaît la vérité sur son patron… Car dès qu’un danger apparaît quelque part dans la galaxie, Rick Starr quitte son bureau, saute dans son vaisseau spatial privé et se rue en direction de la ceinture d’astéroïdes ; là, quelque part entre les orbites de Mars et de Jupiter, se trouve un astéroïde creux qui recèle dans ses entrailles la base secrète du célèbre Space Ranger, alias The Guardian of the Universe ! Si cela vous rappelle quelque chose, c’est normal : en 1952, soit six ans plus tôt, était paru le premier volume des aventures d’un certain… David Starr, Space Ranger, signé Paul French, pseudonyme utilisé par Isaac Asimov pour une série de space opéras à l’intention des adolescents ; et si j’ai bonne mémoire, la seconde aventure de David "Lucky" Starr, titrée The Pirates of the Asteroids (1953) mettait déjà en scène un astéroïde creux dans lequel vivait le chef des pirates en question. La SF est une littérature collective… Arrivé dans son astéroïde, Rick Starr retrouve Cryll, un petit extraterrestre rose et rondouillard, dotée d’une espèce de trompe d’éléphant nain, à qui il a sauvé la vie. Depuis ce jour, Cryll vit dans l’astéroïde et accompagne le Space Ranger dans ses missions, se révélant d’une aide précieuse, en particulier grâce à son pouvoir métamorphique qui lui permet de prendre l’apparence de n’importe quelle créature vivante, y compris les formes de vie extraterrestres les plus inattendues. Rick et Cryll patrouillent à bord du Solar King, un puissant vaisseau doté d’un système d’hyperpropulsion. En sus de diverses armes sophistiquées telles un super-dissolvant ou des grenades qui privent ses adversaires de toute énergie, Rick Starr possède un pistolet multi-fonctionnel particulièrement efficace puisqu’il peut émettre un rayonnement modulable (de paralysant à carrément mortel), un annihilateur de gravité (l’effet est toutefois limité à une dizaine de secondes), un champ de force protecteur impénétrable, un rayon thermique qui fait fondre n’importe quoi ainsi qu’un jet annulaire qui peut assommer le plus redoutable des adversaires. On voit qu’il est conseillé de ne pas se tromper avec le sélecteur… Rick possède bien entendu un costume de super-héros de couleur jaune, avec slip noir, gants, épaulettes et bottes rouges ; la tenue est complétée par un casque translucide bleu, genre bocal à poissons rouges, qui englobe tout le crâne et laisse apparaître seulement le nez, la bouche et le menton – ce casque paraît être fait d’une matière qui dissimule les traits de celui qui le porte (saut pour le lecteur qui reconnaît aisément son héros). A noter que Rick possède un autre costume, le Special Uniform K-76, une sorte de prototype sur-équippé de gadgets en tout genre – dont une réserve de "thermo-liquide" qui détruit tout sauf le verre. Le succès du Space Ranger dans Showcase est convenable mais sans plus – le public a moins bien réagi que lors du lancement de la nouvelle version de Flash ou des tout nouveaux Challengers of the Unknown, testés peu de temps auparavant. Le personnage ne bénéficiera donc pas de son propre titre mais il deviendra une série régulière dans Tales of the Unexpected, troisième titre anthologie de DC avec Mystery in Space et Strange Adventures. Les scénarios sont désormais signés Arnold Drake qui s’occupera du personnage pendant plusieurs années – d’autres scénaristes seront à l’occasion mis à contribution comme Dave Wood, George Kashdan, Jerry Siegel et Bob Haney. Jim Mooney dessine les sept premières aventures (ainsi que la dixième) de Space Ranger dans Tales of the Unexpected, puis son créateur Bob Brown reprend le personnage jusqu’en 1963 où il est remplacé par Phil Kelsey. Celui-ci continuera un temps à dessiner Space Ranger lorsque le personnage passe de Tales of the Unexpected à Mystery in Space, pour remplacer Hawkman qui bénéficie désormais de son propre titre, puis Kelsey cède la place à Howard Purcell. Entre 1958 et 1965, le Ranger de l’Espace vivra cinquante-sept aventures dont deux avec le descendant d’Adam Strange (1964/65). Par la suite, on le reverra à l’occasion, en particulier dans la mini-série Twilight (1990) et surtout dans Starman 55 (1999), dans lequel il s’associe à Ultra the Multi-Alien pour partir à la recherche d’un objet destiné au Musée de l’Espace, à bord du véhicule du Taxi de l’Espace ! Les aventures du Space Ranger représentent une sorte de quintessence du space opéra, dans ce que le genre recèle de plus exotique et amusant à la fois. Cet album propose les quatre premières aventures publiées dans Tales from the Unexpected 40 à 43, en 1959. Bibliographie des quatre épisodes présentés dans cet album The Last Days of Planet Mars (10 p.), (Arnold Drake / Jim Mooney). Tales of the Unexpected 40, 08.1959. Traduction : Les derniers jours de Mars (10p.), Sidéral 37, 04.1961. The Destroyers From the Stars (10 p.), (Arnold Drake / Jim Mooney). Tales of the Unexpected 41, 09.1959 Traduction : Agresseurs des étoiles… (10p.) , Sidéral 24, 03.1960. Réédition remontée en 12p., Big Boss 49, 12.1980 The Secret of the Martian Helmet (10 p.), (Arnold Drake / Jim Mooney). Tales of the Unexpected 42, 10.1959. Traduction : Le secret du casque martien (10p.), Sidéral 35, 02.1961. Riddle of the Burning Treasures (9 p.), (Arnold Drake / Jim Mooney). Tales of the Unexpected 43, 11.1959. Traduction : L'énigme des trésors enflammés (9p. + c.), Aventures Fiction 25, 04.1960. Tirage limité et numéroté de 99 exemplaires. Dos en toile adhésive. Condition: Comme neuf

PicClick Insights PicClick Exclusive
  •  Popularity - 1.029 views, 0.4 views per day, 2.574 days on eBay. Super high amount of views. 2 sold, 8 available.
  •  Price -
  •  Seller - 7.588+ items sold. 0.9% negative feedback. Great seller with very good positive feedback and over 50 ratings.
Similar Items