photo argentique du couple Grace Kelly et Prince Rainier III de Monaco 09

EUR 3,00 Buy It Now or Best Offer 20d 10h, EUR 2,15 Shipping, Garantie client eBay

Seller: domigil_65 (15) 100%, Location: Aiserey, Ships to: Worldwide, Item: 372651290736 Regardez mes autre ventes sur le même thèmeVoir SCANs pour vérifier l'état de la PHOTO notez bien les dimensions: FORMAT: 23,6 cm x 19,7 cmGrace Patricia Kelly, née le 12 novembre 1929 à Philadelphie et morte le 14 septembre 1982 à Monaco, est une actrice américaine, devenue princesse de Monaco par son mariage avec Rainier III en 1956. Elle est la mère d'Albert II, actuel souverain de la principauté.Elle débute dans des pièces de théâtre, puis en 1950 en apparaissant dans plusieurs séries télévisées et films, avant de rencontrer le succès avec Mogambo de John Ford.Le crime était presque parfait d'Alfred Hitchcock lance définitivement sa carrière. Le « maître du suspense » la dirige à deux autres reprises, dans Fenêtre sur cour et La Main au collet. Elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province en 1955.En 1956, à 27 ans, elle met fin à sa carrière d’actrice pour épouser le prince Rainier III de Monaco avec qui elle aura trois enfants : Caroline, Albert et Stéphanie. En tant que princesse consort de Monaco, elle doit être appelée Son Altesse Sérénissime la princesse Grace de Monaco, mais les médias et les gens du commun la nomment plus familièrement Princesse Grace ou Grace de Monaco.En tant que princesse de Monaco, elle a un engagement important pour des causes humanitaires. Elle meurt le 14 septembre 1982 des suites d'un accident de voiture survenu la veille.Sa famille: Grace est issue d'une famille paternelle irlandaise et catholique. Son père, John B. Kelly, Sr., a construit la fortune familiale ; aussi grand sportif qu'entrepreneur, il a remporté trois médailles d'or olympiques : deux en 1920 à Anvers, ainsi qu'une en 1924 à Paris, en aviron. Sa mère Margaret Katherine Meyer (en), ancienne championne de natation et mannequin de mode, est d'origine prussienne. Ses parents incarnent le « rêve américain ».John B. Kelly avait une sœur Grace, morte en bas âge. Conformément au souhait de sa défunte mère Mary Costello Kelly, il donne à sa fille le prénom de sa sœur. Grace Patricia Kelly a deux sœurs, Margaret Katherine (13 juin 1925 – 23 novembre 1991), surnommée « Peggy », et Elizabeth Anne (25 juin 1933 – 24 novembre 2009), surnommée « Lizanne », et un frère, John B. Kelly, Jr. (24 mai 1927 – 2 mai 1985), surnommé « Kell », médaillé de bronze en aviron aux Jeux olympiques d'été de 1956. Ils sont élevés « à la prussienne » dans l’austérité et le culte de l’effort.Carrière d'actrice: Grace Kelly est scolarisée à la Ravenhill Academy (en), couvent des dames de l'Assomption de Philadelphie, et fait ses débuts sur scène à 12 ans dans Don't Feed the Animals puis dans The Torch-Bearers, pièce de son oncle George Kelly. En raison de mauvaises notes en mathématiques, elle est rejetée du Bennington College en juillet 1947.Malgré l'opposition de ses parents, elle souhaite devenir comédienne. En 1947, grâce à l'appui de George Kelly4 elle passe avec succès l'audition à l'American Academy of Dramatic Arts en jouant un extrait de The Torch-Bearers. Grace Kelly devient mannequin de mode et pose pour Coca-Cola, Colgate afin de payer ses cours d'art dramatique à New York et sa chambre au Barbizon Hotel for Women. Elle joue dans diverses pièces de théâtre et dans sa première série télévisée, Bethel Merriday, en 1950. Elle apparaît dans son premier film, 14 heures, en 1951, à 22 ans. La critique ne la repère pas, aussi continue-t-elle de jouer dans des pièces de théâtre et des téléfilms. Lors d'une visite sur le studio de tournage, Gary Cooper la remarque et la fait engager comme premier rôle à ses côtés l'année suivante dans le western Le train sifflera trois fois, film qui la révèle à la critique et au public.En 1953, elle joue dans Mogambo, un drame amoureux dont l'action se déroule dans la jungle kenyane. Donnant la réplique à Clark Gable et Ava Gardner, elle est sélectionnée pour l'Oscar du meilleur second rôle féminin mais la lauréate sera finalement Donna Reed pour Tant qu'il y aura des hommes. Elle joue ensuite dans trois films d'Alfred Hitchcock : Le crime était presque parfait, Fenêtre sur cour et La Main au collet.En 1955, elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province. Pendant le tournage, elle a une relation amoureuse avec Bing Crosby. Elle a également une liaison avec le comte Oleg Cassini, le couturier de Jackie Kennedy qu'elle veut épouser, mais celui-ci étant plus âgé qu'elle et plusieurs fois divorcé, les parents de Grace s'opposent à cette union.Il a souvent été dit que les succès rencontrés par Grace lorsqu'elle était dirigée par Hitchcock, reposaient sur la faculté du « maître du suspense » à opposer la froideur apparente de Grace et sa sensualité exacerbée : la scène du premier baiser dans La Main au Collet représenterait le sommet de cet art…On relèvera à cet égard qu'à l'exception du Train sifflera trois fois, et dans une moindre mesure de Haute Société, ses films vraiment passés à la postérité ont tous été mis en scène par Hitchcock.Princesse de Monaco: Souhaitant une souveraineté totale pour sa principauté vis-à vis de la France et faire du Rocher la halte incontournable de la jet set et des milliardaires sur la côte d'Azur, Rainier se rapproche des États-Unis, première puissance économique mondiale. Le milliardaire grec Aristote Onassis, alors personnage influent de la principauté, l'encourage dans ce sens : « pour sauver Monaco et le tourisme, il n'y a qu'un mariage du prince avec Marilyn Monroe ou Grace Kelly ». Onassis envoie un émissaire auprès de Marilyn mais le prince a une préférence pour la seconde à la classe bourgeoise. Ava Gardner présente à Grace le rédacteur en chef du magazine Look, Rupert Allan qui, au printemps 1955, entraîne Grace au Festival de Cannes pour présenter Le crime était presque parfait. Pierre Galante, reporter à Paris Match, et de son directeur, Gaston Bonheur, organisent une rencontre entre le prince Rainier et l'actrice qui a la réputation d'être une croqueuse d'hommes, pour une séance de photos au palais princier, le 6 mai 1955. Par le biais du père J. Francis Tucker11, un Irlandais de Philadelphie, confesseur du prince, Rainier est invité dans la famille Kelly pour les fêtes de Noël de fin d'année. C'est durant ce séjour que Grace et Rainier s'éprennent l'un de l'autre et annoncent leurs fiançailles, le 6 janvier 1956, au cours d'un bal de charité au Waldorf-Astoria. Elle accepte de renoncer à sa carrière cinématographique après la comédie musicale Haute Société (1956), comédie chantée avec Bing Crosby et Frank Sinatra, qui deviendra l'ami de la famille Grimaldi et sera le parrain de Stéphanie de Monaco.La relation entre Grace et Rainier provoque de nombreuses rumeurs. La presse à sensation raconte que Jack Kelly est abasourdi quand il entend la dot réclamée, deux millions de dollars. Elle prétend aussi que non seulement le prince aime les belles actrices (comme la Française Gisèle Pascal avant Grace), mais qu'il s'assure en plus de leur fertilité pour assurer un héritier à la principauté. Ainsi la famille Kelly est horrifiée par l'obligation faite à Grace de se soumettre à des tests de fertilité.À la suite de l'annonce officielle des fiançailles, la frénésie médiatique monte en puissance. Le 12 avril 1956, malgré son éternel mal de mer, Grace arrive à Monaco à bord du paquebot SS Constitution (en) : le canon tire une salve d’honneur. Aristote Onassis fait pleuvoir des œillets rouges et blancs depuis son hydravion. Des promenades sur la corniche ont lieu, sous les regards des paparazzis.Après le mariage civil célébré le 18 avril 1956 dans la salle du trône du palais, le mariage religieux se déroule en la cathédrale de Monaco le 19 avril 1956, en présence de 600 invités ; le « mariage du siècle » retransmis en direct en Eurovision dans le monde entier, est suivi par trente millions de téléspectateurs et reste notamment marquant par la robe de mariée portée par la princesse (en), l’une des plus célèbres et des plus admirées au monde, ayant été prise pour modèle pour de nombreux mariages princiers. Comme il est d'usage pour les stars de cinéma, sa robe est offerte par son studio, la Metro-Goldwyn-Mayer, qui fait appel à la costumière Helen Rose pour la créer. Elle est constituée d'une jupe de faille de soie soutenue par trois jupons, d'un corsage au col rond ras de cou en dentelle rose de Bruxelles entièrement rebrodé et agrémenté de perles de culture, les perles et dentelle couvrant également le missel, les chaussures et le voile. Le contrat entre Grace et la MGM ayant été dénoncé, la société de cinéma accepte de financer en partie le mariage (le coût des festivités s'élevant à 300 millions de francs) contre l'exclusivité pour produire le film officiel tourné à cette occasion, le documentaire en cinémascope et technicolor intitulé Le Mariage de Monaco réalisé par les cinéastes Jean Masson et son assistant Jacques Demy. Par ce mariage, elle reçoit quatre fois le titre de duchesse, quatre fois celui de marquise, sept fois celui de comtesse et neuf fois celui de baronne.La princesse apprend le français en trois mois, ainsi que le protocole et l'histoire de la Principauté afin de remplir son devoir d'épouse de chef d'État.Ses costumiers fétiches d'Hollywood, Oleg Cassini, Edith Head et Helen Rose, lui ont dessiné un look original, le « style Grace Kelly » qui perdure aujourd'hui : mode New Look à l’allure très bourgeoise selon la simplicité américaine, au glamour naturel. Devenue princesse, elle a une prédilection pour le couturier Marc Bohan de la Maison Dior mais garde des vêtements aux lignes très simples et tons pastels, agrémenté d'articles raffinés (foulard de mousseline noué ou capeline de paille, sac Kelly, gants blancs, colliers à trois rangs de perles), y ajoutant sa propre touche (chignon banane, turbans). En 1960, cette icône de mode est considérée comme une des femmes les plus élégantes de la planète, figurant dans l'International Best Dressed List (en) destinée à promouvoir la mode américaine.Marraine de l'AS Monaco, la princesse imagine le maillot de l'ASM en 1960, et cette même année, l'équipe remporte la Coupe de France de football, malgré les banderoles des supporters adverses proclamant : « Monaco a fini de régner » et « Pas de grâce pour Monaco ».En 1963, elle crée l'Association mondiale des amis de l'enfance puis en 1964 la Fondation Princesse Grace de Monaco, œuvre internationale de bienfaisance. Elle est présidente de la Croix-Rouge monégasque jusqu'à sa mort. Hollywood lui propose des rôles pour retourner dans différents films mais les Monégasques et le prince Rainier refusent. Nostalgique de son art, elle s'est tournée dans la lecture de poésies, le collage de fleurs séchées et joue parfaitement son rôle de mère de famille et de première dame. Roger Moore a témoigné de son « redoutable sens de l'humour. Son regard brillait d'une flamme particulièrement coquine ».De son union avec Rainier, naissent trois enfants : Caroline Louise Marguerite, née le 23 janvier 1957.Albert Alexandre Louis Pierre, « prince héréditaire » et marquis des Baux, né le 14 mars 1958, devenu prince régnant de Monaco le 6 avril 2005, sous le nom d'Albert II.Stéphanie Marie Élisabeth, née le 1er février 1965.Circonstances de son décès: Le 13 septembre 1982, la princesse Grace quitte Roc Agel (commune de La Turbie en France), propriété de la famille princière, au volant de sa Rover 3500S V8 pour conduire sa fille Stéphanie, 17 ans, à un stage artistique à Paris où le couturier Marc Bohan doit l'intégrer à l'atelier stylisme de la maison Dior. Le trajet les fait descendre au palais de Monaco (non sur la route où Grace Kelly a jadis tourné dans le film La Main au collet comme on le dit souvent) avant de rejoindre l'aéroport. Le chauffeur aurait normalement dû conduire Stéphanie pour ce voyage, mais les sièges arrière sont encombrés de housses contenant des robes de haute couture, aussi par manque de place, la princesse prend alors elle-même le volant. À un moment la voiture dévie de sa trajectoire et quitte la route du CD 37 dans un lacet à Cap d'Ail, dévale une pente à-pic et s'immobilise 35 m plus bas dans un bruit d'enfer sur le parking d'une villa. Un voisin de la propriété de Roc Agel, alerté par le bruit et la fumée, intervient. Stéphanie a le visage ensanglanté (les premiers constats rapportent de simples ecchymoses, mais elle a en fait une fracture cervicale) et crie que sa mère est morte. D'après ce voisin, Grace a été projetée sur la banquette arrière, la jambe horriblement tordue et le visage absolument livide. Elle est opérée par le docteur Jean Duplay, qui constate que l'hémorragie cérébrale est importante et que son coma s'aggrave. Elle décède le lendemain au Centre Hospitalier Princesse Grace le 14 septembre 198228.Stéphanie est parvenue à s'extraire seule par la portière avant-gauche, côté conducteur. Le propriétaire de la villa, Sesto Lequio, se répand dans les médias et grossit son rôle. Il négocie ses confessions « exclusives » à plusieurs journaux en répétant qu'il a lui-même extrait l'adolescente par la portière gauche, ce qui fait naître la rumeur que c'était elle qui conduisait la voiture, rumeur relayée par le quotidien Le Monde dans son édition du 17 septembre 1982. Dans son livre Grace la princesse déracinée, Bertrand Tessier a retrouvé l'ancien capitaine et commandant de la compagnie de Menton, Roger Bencze, qui a enquêté sur l'accident. Il a publié les procès-verbaux de l'enquête ainsi que la photo de la voiture accidentée. Il apparaît que la princesse Stéphanie ne pouvait sortir que par le côté conducteur : le flanc droit de la Rover était à moitié écrasé sur le sol. Par ailleurs, un témoin, le gendarme Frédéric Mouniama, a formellement identifié la princesse Grace au volant une dizaine de minutes avant l'accident. Compte tenu de la configuration de la route — la montagne d'un côté, le précipice de l'autre — il est impossible que les deux femmes aient permuté leur position avant l'accident.Dans ce même livre, Roger Bencze réfute l'idée que la voiture ait été soustraite aux autorités françaises : il affirme avoir lui-même demandé qu'elle soit retirée des lieux du drame. Il a pu l'examiner avec un expert assermenté dans les jours suivants. Les enquêteurs du constructeur automobile Rover qui examinèrent la voiture conclurent qu'elle n'était pas en cause. En fait, la mort de Grace Kelly a sans doute été consécutive à un accident vasculaire cérébral comme le laissent supposer les céphalées dont s'est plainte la Princesse les jours précédant l'accident ainsi que la découverte d'une hémorragie méningée antérieure à celle du traumatisme crânien sur son scanner post-mortem. Le chauffeur d'un camion qui suivait la voiture, racontera que la Rover avait continué sur une trajectoire toute droite, sans freiner, ce qui fut confirmé par l'absence de traces de freinage sur la route.Ses obsèques célébrées le 18 septembre à la cathédrale de Monaco, rassemblèrent les membres de la famille princière et celle des Kelly, mais aussi de nombreuses personnalités dont la Princesse Diana, le président d'Irlande Patrick Hillery, les épouses des présidents français et américain, Danielle Mitterrand et Nancy Reagan, et nombre de ses amis comme l'acteur Cary Grant.La princesse Grace est enterrée le 21 septembre 1982 dans l'abside de la cathédrale de Monaco, à Monaco-Ville.Le journaliste Bernard Langlois a été limogé de son poste de présentateur de journal télévisé pour avoir voulu relativiser, de manière ironique, cet événement par rapport à l'assassinat, survenu le même jour, du président libanais Bashir Gemayel.En juillet 2007, la principauté a émis une pièce commémorative de 2 euros pour marquer le 25e anniversaire de son décès.Influence sur l'art: James Gill :L'artiste pop américain Andy Warhol réalisa en 1984 un portrait de Grace Kelly pour l'Institut d'Art Contemporain de Philadelphie comme une sérigraphie à tirage limité. On retrouve chez d'autres artistes pop art différentes représentations de l'actrice, dont un portrait de profil réalisé par James Gill. En hommage au 80e anniversaire de Grace Kelly, le peintre flamand Peter Engels créa un Portrait Vintage que le Prince Albert II acheta aux enchères le 9 mai 200939.Adaptation cinématographique: Le téléfilm américain Grace Kelly réalisé par Anthony Page a été diffusé pour la première fois à la télévision américaine, le 21 février 1983 (quelques mois seulement après le réel décès de son héroïne). Il retrace l'ascension romancée de la jeune comédienne dans le milieu hollywoodien, jusqu'à son union avec le prince de Monaco. Les acteurs principaux sont Cheryl Ladd dans le rôle de Grace Kelly, Diane Ladd (aucun lien de parenté) et Lloyd Bridges dans ceux de ses parents, et le Britannique Ian McShane dans celui du prince Rainier de Monaco. Quelques images d'archive ont été insérées au montage, certaines pour planter le décor d'époque, d'autres pour illustrer le mariage princier. En conclusion du téléfilm, un carton pré-générique remercie la princesse de Monaco pour sa participation à la pré-production.Le film Grace de Monaco est une adaptation romancée de la vie de Grace Kelly, réalisé par Olivier Dahan, avec Nicole Kidman dans le rôle de Grace. Le film sort le 14 mai 2014, en France tout en étant le film d'ouverture du 67e Festival de Cannes. Le film, situé en 1962 sur fond de conflit fiscal entre Monaco et la France, évoque, de manière fictive, le conflit intérieur de Grace sur le choix entre son devoir de princesse et sa carrière d'actrice. Les auteurs considèrent que le film n'est pas un film biographique, beaucoup de libertés sont prises par rapport à l'histoire. Les Grimaldi ont boycotté le film, trop peu réaliste pour eux. Grace de Monaco est très critiquée par la presse, et la fréquentation du film est faible.Filmographie, Cinéma:Le crime était presque parfait (1954).1951 : 14 heures (Fourteen Hours) de Henry Hathaway : Louise Ann Fuller1952 : Le train sifflera trois fois (High Noon) de Fred Zinnemann : Amy Fowler Kane1953 : Mogambo (Mogambo) de John Ford : Linda Nordley1954 : Le crime était presque parfait (Dial M for Murder) d'Alfred Hitchcock : Margot Mary Wendice1954 : Fenêtre sur cour (Rear Window) d'Alfred Hitchcock : Lisa Carol Fremont1954 : Une fille de la province (The Country Girl) de George Seaton : Georgie Elgin1954 : L'Émeraude tragique (Green Fire) : Andrew Marton : Catherine Knowland1954 : Les Ponts de Toko-Ri (The Bridges at Toko-Ri) de Mark Robson : Nancy Brubaker1955 : La Main au collet (To Catch a Thief) d'Alfred Hitchcock : Frances Stevens1956 : Le Cygne (The Swan) de Charles Vidor : Princesse Alexandra1956 : Haute Société (High Society) : Charles Walters : Tracy Samantha LordHommages: Une variété de rose, baptisée 'Princesse de Monaco', lui a été dédiée en 1981.Récompenses:1954National Board of ReviewMeilleure ActriceUne fille de la province, Fenêtre sur cour, Le crime était presque parfaitNew York Film Critics Circle AwardsMeilleure Actrice1955Oscar du cinémaMeilleure ActriceUne fille de la provinceGolden GlobesMeilleure Actrice dans un film dramatiqueGolden GlobesMeilleure Actrice dans un second rôleMogambo1956Golden GlobesHenrietta AwardNominations:1954Oscar du cinémaMeilleure ActriceMogambo1955BAFTA AwardsMeilleure Actrice ÉtrangèreLe crime était presque parfait1956BAFTA AwardsMeilleure Actrice ÉtrangèreUne fille de la province Rainier III de Monaco, né le 31 mai 1923 à Monaco et mort le 6 avril 2005 à Monaco, est prince souverain de Monaco de 1949 à 2005, un long règne de 56 ans ayant vu Monaco se transformer (extension phénoménale de l'immobilier, conquête de nouveaux territoires sur la mer) qui lui vaut d'être surnommé le « prince bâtisseur ».Il est fils de la princesse Charlotte de Monaco et du prince Pierre de Monaco, né Pierre de Polignac (arrière-petit-neveu de Jules de Polignac, dernier président du Conseil des ministres de Charles X). Il a une sœur, la princesse Antoinette de Monaco, son aînée de deux ans.Il naît au palais princier à 6 heures du matin, est baptisé le 14 juin 1923 à la cathédrale de Monaco et reçoit comme parrain son grand-père maternel, le prince souverain Louis II, et comme marraine la princesse Henriette de Belgique, « duchesse de Vendôme ».Son grand-père Louis II de Monaco fut officier dans une unité combattante de l’armée française et décoré pour actes de bravoure durant la Première Guerre mondiale. Louis II venait d'être nommé général de l’armée française, quand il fut appelé à venir régner à Monaco.Études:Il étudie à St Leonards-on-Sea en Angleterre puis à Stowe (en), une école privée d'Angleterre. Il poursuit ses études à l'Institut Le Rosey de Rolle en Suisse avant de rejoindre l'École libre des sciences politiques (promotion 1943), dont il n'obtient pas le diplôme.Seconde Guerre mondiale: Le 28 septembre 1944, pour compenser la politique de son grand-père pendant l'occupation, inspirée de celle de son ancien chef le maréchal Pétain, Rainier s’engage dans l’armée française comme volontaire au titre d’étranger ; il est affecté à l’état-major du 2e corps d’armée commandé par le général Joseph de Goislard de Monsabert puis intègre le 7e régiment de tirailleurs algériens des troupes d’Afrique françaises en tant que soldat de deuxième classe et prend part aux opérations de la campagne d’Alsace ; il est décoré de la croix de guerre 1939-1945 et de la Bronze Star américaine. En 1947, en raison de ses états de service, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire par Léon Blum. Il sera par la suite élevé à la dignité de grand-croix en tant que prince souverain de Monaco.Il est élevé au grade de capitaine dans l’armée française en avril 1949, puis de colonel en décembre 1954.Accession au trône: Le prince Rainier de Monaco atteignant sa majorité (21 ans) le 31 mai 1944, sa mère, la princesse héréditaire Charlotte de Monaco, duchesse de Valentinois, renonce à ses droits de succession le 30 mai 1944. En conséquence, le prince souverain Louis II nomme son petit-fils prince héréditaire (c’est-à-dire prince héritier) par ordonnance princière datée du 2 juin 1944.La paix revenue, il s’installe à Saint-Jean-Cap-Ferrat, à distance raisonnable de la fin de règne de Louis II de Monaco, avec lequel les liens se sont tendus. En effet, on raconte que les deux hommes ne s'aimaient guère. C'est ainsi qu'on rapporte souvent que Rainier fut élevé par des nonnes… anecdote amusante car en réalité cela provient d'une méconnaissance de l'italien par le consul français. En effet, les documents officiels affirmaient, selon ledit consul, que Rainier avait été élevé par les sœurs par le fait d'une mésentente avec son grand-père, alors qu'en réalité il était écrit que son éducation avait été faite par il nonno c'est-à-dire « le grand-père ».Le 9 mai 1949, à la mort de son grand-père, Rainier devient à 26 ans prince de Monaco.Querelle dynastique: Aynard Guigues de Moreton de Chabrillan a revendiqué le trône princier de Monaco en 1925 à la suite de l'adoption officielle de Charlotte Grimaldi (devenue princesse Charlotte de Monaco), puis en 1949, au décès du prince souverain Louis II de Monaco.C'est la renonciation de Guillaume II de Wurtemberg-Urach (éphémère Mindaugas II de Lituanie), si tant est qu'elle fût valable pour ses propres descendants, car elle fut juridiquement entachée de nullité, qui aurait fait de lui l'héritier de la principauté par son arrière-grand-mère la princesse Honorine de Monaco (1784-1879), elle-même petite-fille du prince souverain Honoré III de Monaco (1720-1795).Il faisait valoir qu'une adoption (même doublée d'une filiation naturelle) ne pouvait produire aucun effet en droit successoral dynastique. Cependant, le prince Albert Ier de Monaco, sur le conseil du parlement monégasque, avec l'accord des autorités françaises (dans le cadre du protectorat) et suivant les dispositions du traité franco-monégasque de 1918, était libre de modifier officiellement, et valablement, les règles de succession au trône monégasque (y inscrivant le droit de succession par adoption), comme son arrière-petit-fils Rainier III le fera par la suite lui aussi, et de ce fait, toute revendication, même officielle, d'un membre éloigné de la famille Grimaldi, ne pouvait être valable.L'annuaire officiel de la principauté de Monaco indique que le chef d'État monégasque porte les titres suivants :Son Altesse sérénissime le prince souverain de Monaco, duc de Valentinois, marquis des Baux, comte de Carladès, baron de Calvinet et du Buis, seigneur de Saint-Rémy, sire de Matignon, comte de Torigni, baron de Saint-Lô, de la Luthumière et de Hambye, duc de Mazarin, duc de Mayenne, prince de Château-Porcien, baron de Massy, comte de Ferrette, de Belfort, de Thann et de Rosemont, baron d'Altkirch, seigneur d'Issenheim, marquis de Chilly, comte de Longjumeau et marquis de Guiscard.De plus, au cours de sa vie, le prince Rainier III, prince souverain de Monaco, a été désigné comme suit :31 mai 1923 - 2 juin 1944 : Son Altesse sérénissime le prince Rainier de Monaco ;2 juin 1944 - 9 mai 1949 : Son Altesse sérénissime le prince héréditaire de Monaco ;9 mai 1949 - 6 avril 2005 : Son Altesse sérénissime le prince souverain de Monaco.Mariage et postérité: Onassis et Monroe, Hitchcock et KellyLa Société des bains de mer a un actionnaire aussi actif qu'encombrant, l'armateur grec Aristote Onassis. Celui-ci pense que Monaco peut avoir une place plus importante dans le cadre du futur développement du tourisme méditerranéen. Onassis pense au prince au moment où le cinéma devient dans les années 1950 « usine à rêves » grâce au festival de Cannes.Rainier a eu une idylle avec la comédienne Gisèle Pascal, fille de fleuriste, mais cette relation est terminée depuis 1953.Onassis va chercher à organiser un mariage médiatique avec la valeur sûre du moment : Marilyn Monroe. C'est en fait la vedette du moment d'Alfred Hitchcock, l'actrice américaine Grace Kelly, qui participe au Festival de Cannes 1955 qui épousera le prince.Le mariage avec Grace Kelly: C’est le Niçois Pierre Galante, journaliste à Paris Match et mari de l'actrice Olivia de Havilland, qui suscite la rencontre entre Grace et Rainier. Les fiançailles ne dureront que trois semaines. Rainier doit obtenir l'autorisation du gouvernement français, en application du traité de Paris (1918) : « Les mesures concernant les relations internationales de la Principauté devront toujours faire l'objet d'une entente préalable entre le Gouvernement princier et le Gouvernement français. Il en est de même des mesures concernant directement ou indirectement l'exercice d'une régence ou la succession à la couronne qui, soit par l'effet d'un mariage, d'une adoption ou autrement, ne pourra être dévolue qu'à une personne ayant la nationalité française ou monégasque et agréée par le Gouvernement français. » .Le 12 avril 1956, Grace Kelly arrive à Monaco à bord du paquebot Constitution : le canon tire une salve d’honneur. Onassis fera pleuvoir des œillets rouges et blancs depuis son hydravion. Des promenades sur la corniche ont lieu, sous les regards des paparazzi.Le mariage civil a lieu le 18 avril et le mariage religieux le 19 avril 1956 ; Alfred Hitchcock est le témoin de la mariée et le tout Hollywood s’est déplacé. Le garde des sceaux, François Mitterrand, représente la France, qui, aux termes du traité de Paris, exerce de fait une tutelle sur le trône de Monaco. Le mariage est animé par l’acteur américain Gene Kelly (MGM) et la chanteuse belge Annie Cordy, sous contrat de Pathé Marconi.La princesse Grace meurt des suites d'un accident de voiture sur les hauteurs surplombant Monaco le 13 septembre 1982. Sa mort n'est connue par le monde entier que le 14 septembre. Ses funérailles ont lieu le 18 septembre.Descendance du couple: La famille princière (1966).:De ce mariage naissent trois enfants, portant le prédicat d'altesse sérénissime :la princesse Caroline de Monaco (née le 23 janvier 1957), devenue S.A.R. la princesse de Hanovre par mariage ;le prince Albert de Monaco (né le 14 mars 1958), prince héréditaire et marquis des Baux, actuel prince de Monaco après le décès de son père, sous le nom d'Albert II ;la princesse Stéphanie de Monaco (née le 1er février 1965).Rainier III de Monaco (31/05/1923 à Monaco – 06/04/2005 à Monaco), prince de Monacox (18/04/1956 à Monaco) Grace Kelly (12/11/1929 à Philadelphie – 14/09/1982 à Monaco)│├──> Caroline Grimaldi (23/01/1957 à Monaco)│ x (29/12/1983 à Monaco) Stefano Casiraghi (08/09/1960 à Côme – 03/10/1990 à Saint-Jean-Cap-Ferrat)│ ││ ├──> Andrea Casiraghi (08/06/1984 à Monaco)│ │ x (31/08/2013 à Monaco) Tatiana Santo Domingo (24/11/1983 à Genève)│ │ ││ │ ├──> Sacha Casiraghi (21/03/2013 à Londres)4,5| | |│ │ └──> India Casiraghi (12/04/2015 à Londres)6| |│ ├──> Charlotte Casiraghi (03/08/1986 à Monaco)│ │ x (relation7 2011-2015) Gad Elmaleh (19/04/1971 à Casablanca)│ │ ││ │ └──> Raphaël Elmaleh (17/12/2013 à Monaco)8│ ││ ├──> Pierre Casiraghi (05/09/1987 à Monaco)│ │ x (01/08/2015 à Isola Bella) Béatrice Borromeo (18/08/1985 à San Candido)│ ││ x (23/01/1999 à Monaco) Ernest-Auguste de Hanovre (26/02/1954 à Hanovre)│ ││ └──> Alexandra de Hanovre (20/07/1999 à Vöcklabruck)│├──> Albert II de Monaco (14/03/1958 à Monaco), prince de Monaco│ x (relation 1991) Tamara Rotolo (25/10/1961 à Palm Desert)│ ││ ├──> Jazmin Grace Grimaldi (04/03/1992 à Palm Springs)│ ││ x (relation 1997-2003) Nicole Coste (06/12/1971 à Lomé)│ ││ ├──> Alexandre Coste (24/08/2003 à Paris)│ ││ x (01/07/2011 à Monaco) Charlène Wittstock (25/01/1978 à Bulawayo)│ ││ ├──> Gabriella Grimaldi (10/12/2014 à Monaco), comtesse de Carladès│ ││ └──> Jacques Grimaldi (10/12/2014 à Monaco), marquis des Baux│└──> Stéphanie Grimaldi (01/02/1965 à Monaco) x (01/07/1995 à Monaco – 04/10/1996) Daniel Ducruet (27/11/1964 à Beausoleil) │ ├──> Louis Ducruet (26/11/1992 à Monaco) │ ├──> Pauline Ducruet (04/05/1994 à Monaco) │ x (relation 1998) Jean-Raymond Gottlieb (01/06/1967 à Paris) │ └──> Camille Gottlieb (15/07/1998 à Monaco) Grace Kelly (1929-1982), épouse de Rainier III. Caroline de Monaco (1957), fille de Rainier III. Albert II de Monaco (1958), fils de Rainier III. Charlène Wittstock: (1978), belle-fille de Rainier III. Stéphanie de Monaco (1965), fille de Rainier III. Andrea Casiraghi (1984), petit-fils de Rainier III. Charlotte Casiraghi (1986), petit-fille de Rainier III. Les affaires: Avec ses nouveaux partenaires, le prince veut avoir la haute main sur la Société des bains de mer. Il est pour le développement d’un nouveau tourisme populaire. En 1962, il ira défier le général de Gaulle, défi qui aboutira à l’élaboration d'une nouvelle constitution et à la signature de conventions fiscales avec la France.En 1966, il évince Aristote Onassis de la Société des bains de mer, et devient patron à part entière du Rocher.Par ailleurs, il a été gravement mis en cause par le Parlement français, sous la conduite d’Arnaud Montebourg, pour le système fiscal monégasque et les phénomènes de blanchiment international d'argent supposés. Monaco a réagi à ces accusations en présentant de nombreuses garanties de sûreté et de moyens mis en œuvre pour lutter contre les délits financiers. Le FMI a notamment, en 2002, publié un rapport reconnaissant les efforts réalisés par la Principauté en la matière. En outre, Monaco ne figure plus sur la « liste noire » des pays non coopératifs de l'OCDE.En 2015 il s'est vendu chez Machoir à Nice 2 voitures lui ayant appartenu 9 durant cette vente il s'est vendu une Triumph Herald 1200 ayant appartenu à Philippe Monnet.Règne en tant que prince souverain : Accomplissements!1957 : construction des premiers buildings monégasques.1958 : lancement des travaux de construction du quartier du Larvotto : 54 000 m2 seront récupérés sur la mer à l’est du territoire monégasque.1959 : réunion au musée océanographique de Monaco de la première conférence scientifique sur l’élimination des déchets radioactifs à terre et en mer. 280 experts sont présents et représentent 30 pays et organismes internationaux. Au-delà des répercussions sur les accords internationaux concernés, le prince fonde le C.S.M. dès l'année suivante intègre à ses laboratoires des programmes d'étude apparentés à ces problématiques.1960 : Rainier III devient président d'honneur de la coalition mondiale contre la vivisection.17 décembre 1962 : promulgation de la nouvelle Constitution de Monaco qui consacre la souveraineté et l’indépendance de l'État monégasque tout en réaffirmant les rapports particuliers entretenus avec la France et définis par le traité du 17 juillet 1918.1965 : lancement des travaux de construction du quartier de Fontvieille : il s'agit d’une emprise sur la mer de 220 000 m2 de terrains constructibles et d’un nouveau port à l’ouest du territoire monégasque. Les travaux vont durer 20 ans.17 février 1966 : création de la Fondation Prince Pierre, dont l’objet est de favoriser la culture par l’attribution de bourses dans les domaines littéraires, musicaux et artistiques.1970 : création de la commission Ramoge, organisme réunissant la France, l’Italie et la principauté pour la protection de la Méditerranée. Elle a notamment conduit à la mise en place en 1999 du sanctuaire des baleines dans le bassin liguro-provençal.1975 : il est l'un des trois chefs d’État à assister aux obsèques du dictateur espagnol Francisco Franco, avec Augusto Pinochet et Hussein de Jordanie.1985 : inauguration du Stade Louis-II. Le quartier de Fontvieille est terminé.1987 : inauguration du Centre cardio-thoracique de Monaco.1992 : participation à la conférence de Rio sur l'environnement (deuxième Sommet de la Terre) et prise de parole pour la protection de la Méditerranée.28 mai 1993 : admission de la principauté en qualité de 183e membre à l’Organisation des Nations unies. Lancement des travaux de mise en souterrain de la gare de Monaco-Monte-Carlo afin de récupérer quatre hectares occupés par les emprises ferroviaires de la gare de Monaco ; 55 % seront consacrés à la construction d’immeubles de bureaux et d’appartements.1994 : début des travaux de construction du Grimaldi Forum, un centre de congrès et de culture qui développera 70 000 m2 de planchers.Décembre 1999 : inauguration de la nouvelle gare de Monaco-Monte-Carlo.Janvier 2000 : lancement des travaux de la grande digue (352 mètres) qui permettra de protéger le vieux port, d’accroître la capacité de mouillage du port et d’autoriser l'accueil des paquebots de croisière. Cet ouvrage d'art semi-flottant résulte d'un procédé unique dit du « mur d'eau fixe », dont le brevet international déposé par Monaco est une première mondiale.24 octobre 2002 : signature d'un nouveau traité franco-monégasque, lequel remplace celui de 1918 et renforce la souveraineté monégasque tout en réaffirmant les relations étroites et privilégiées entre les deux états voisins et amis.5 octobre 2004 : Monaco devient le 46e État membre du Conseil de l'Europe.Anniversaires:1966 : centenaire du quartier de Monte-Carlo (à l’est du Rocher).1974 : 25e anniversaire de son règne.1997 : célébration du 700e anniversaire de la dynastie Grimaldi (la plus ancienne dynastie régnante).9 mai 1999 : jubilé du 50e anniversaire de son règne. Une rose est dédiée à son jubilé quelques mois plus tard, du nom de 'Jubilé du Prince de Monaco'.Problèmes de santé:16 décembre 1999 : opération au centre cardio-thoracique de Monaco d’une dilatation anévrismale. Mise en place d’une endoprothèse.2 février 2000 : opération au centre cardio-thoracique pour une ablation partielle pulmonaire ; 12 février : opération en raison de la survenue d’un pneumothorax.Mai 2003 : hospitalisation pour une fatigue générale consécutive à une série de bronchites. Décembre : hospitalisation pour un état grippal.Janvier 2004 : hospitalisation pour une fatigue générale ; février : hospitalisation pour un syndrome coronarien aigu ; octobre : hospitalisation pour une infection broncho-pulmonaire.7 mars 2005 : hospitalisation pour une infection broncho-pulmonaire au centre cardio-thoracique.22 mars 2005 : admission au service de réanimation du même centre à la suite d’une infection broncho-pulmonaire compliquée d’insuffisances cardiaque et rénale.31 mars 2005 : constat par le Conseil de la Couronne [archive] de l’empêchement pour Son Altesse Sérénissime, le prince Rainier III, d’exercer ses hautes fonctions ; le prince héréditaire Albert assure la régence.6 avril 2005 : à 6 h 35 du matin, son décès est constaté par le centre cardio-thoracique où il était hospitalisé depuis le 7 mars : le prince Albert devient le prince Albert II de Monaco.Titres honorifiques et décorations:Grand-croix d'honneur et dévotion de l'ordre militaire souverain de Malte avec la croix d'honneur de membre profèsColonel dans l'armée françaiseGrand maître de l'ordre de Saint-CharlesGrand maître de l'ordre de GrimaldiGrand maître de l'ordre de la CouronneGrand-croix de la Légion d'honneur (France)Chevalier de l'ordre pontifical de l'Éperon d'orChevalier de l'ordre des Séraphins (Suède)Collier du Mérite de l'ordre militaire souverain de MalteGrand Cordon de l'ordre du Mérite de la République italienneGrand-croix de l'ordre du Sauveur (Grèce)Grand-croix de l'ordre royal de George Ier (Grèce)Grand cordon de l'ordre de Léopold (Belgique)Grand-croix de l'ordre du Lion d'Or de la Maison de NassauGrand-croix de l'ordre équestre de Saint-MartinGrand-croix de l'ordre de Méhémet Ali (Égypte)Grand-croix de l'ordre d'Andrew H. KowalskiGrand-croix de l'ordre de l'Étoile de Karageorges (Serbie)Grand-croix de l'ordre militaire de Saint-Jacques de l'ÉpéeGrand collier de l'ordre de Manuel-Amador Guerrero (Panama)Grand-croix de l'ordre de José Matias Delgado (Salvador)Médaille du Mérite libanaisCroix de guerre 1939-1945 (France)Croix du combattant volontaire de la guerre de 1939-1945 (France)Croix de guerre (Belgique)Médaille d'or de l'American LegionCollier d'or de l'ordre olympiqueMédaille d'or pour le sport automobile de la Fédération internationale de l'automobile Type: Tirage argentique, Authenticité: Inconnu, Couleur: Noir et blanc

PicClick Insights PicClick Exclusive
  •  Popularity - 12 views, 0.1 views per day, 102 days on eBay. Good amount of views. 0 sold, 1 available.
  •  Price -
  •  Seller - 15+ items sold. 0% negative feedback. Good seller with good positive feedback and good amount of ratings.
Similar Items